Essai du Suzuki Vitara 1.5 Strong Hybrid

Suzuki Vitara 1.5 Strong Hybrid

Coïncidant avec la participation à un événement équestre sponsorisé par la marque japonaise, nous avons eu l’occasion de conduire à nouveau toute sa gamme d’hybrides Suzuki, à laquelle s’est ajoutée, à cette occasion, un nouveau membre : la Suzuki Vitara 1.5 Strong Hybrid.

Le nouveau Vitara 1.5 Strong Hybrid est la première voiture hybride qui utilise la technologie 100% Suzuki. Le reste de la gamme est constitué soit de micro-hybrides, soit de véhicules issus de l’accord entre la marque japonaise et Toyota, comme dans le cas de la A-Cross PHEV. Une technologie qui convient très bien au Vitara, car si, d’une part, il est vrai que, sur des modèles légers comme celui-ci, la micro-hybridation est assez efficace, le surcroît de puissance et de couple offert par une partie électrique beaucoup plus performante le rend plus efficace sur tous les types de terrain, notamment à la campagne.

La partie mécanique de ce nouveau modèle est composée d’une Moteur à essence Suzuki de 1,5 litre et 102 ch. puissance maximale, plus une moteur électrique de 24,6 kW (33 ch). Le site batterie. La batterie de 140v, 0,84 kWh est de type lithium-ion. Le principal avantage entre ce Vitara et les Mild Hybirds que nous connaissons déjà est que l’hybride peut effectivement rouler en mode 100% électrique pour les courtes distances ou les accélérations.

La puissance des moteurs est transmise par un boîte automatique à six vitesses tandis que la traction peut être assurée par les roues avant ou les quatre roues motrices, avec la familière Système 4×4 AllGrip système. C’est l’un des rares SUV de cette taille à offrir l’option de la transmission intégrale. Et n’oublions pas que dans le mix des ventes de Suzuki, les 4WD restent très importants.

A voir :   Essai Ford Explorer ST-Line : SUV hybride rechargeable de 457 ch

Comme pour tous les SUV 4×4 de Suzuki, quatre modes de conduite sont disponibles : Auto pour conduire avec la traction en mode automatique ; Sport avec un comportement plus sportif ; Neige pour les surfaces glissantes comme la neige ou la boue Serrure de toujours rouler avec une répartition identique du couple entre les deux essieux.

En termes de comportement, nous avons beaucoup aimé la voiture. Nous avions dit à l’époque, lorsque nous avions conduit le Suzuki S-Cross avec une transmission automatique, que la boîte de vitesses automatique à six rapports convient très bien à la voiture. Et la possibilité de passer les vitesses supérieures et inférieures manuellement, à l’aide des palettes situées derrière le volant, rend la conduite beaucoup plus agréable sur tout type de route.

Nous avons également eu l’occasion de conduire la voiture en tout-terrain, en une piste qui mélangeait des pistes rapides et d’autres avec une surface très sablonneuse.. Il avait plu la veille, donc le sable était assez dur et adhérent, mais il y avait pas mal d’ornières à cause des voitures qui passaient.

Dans ces circonstances, l’assistance offerte par le moteur électrique dans les zones à faible vitesse est très élevée. Ajoutez à cela la transmission automatique, le système de traction qui fonctionne bien et le fait que la voiture est assez légère, et vous avez un SUV super efficace sur les terrains glissants, comme nous l’avons constaté à certains endroits le long du parcours où le sol n’était pas sablonneux mais recouvert d’une boue semblable à du chocolat.

Nous le testerons plus en profondeur plus tard, car nous trouvons que c’est l’un des SUV 4×4 les plus intéressants que nous ayons testés. ces derniers temps. De plus, il a Label ECO de la DGT.