Sélectionner une page

Essai du Renault Captur E-Tech Hybrid

Après la Renault Arkana, il y a quelques mois Renault a mis en vente la version hybride rechargeable de sa célèbre Captur. Maintenant, c’est au tour de l’hybride. Une voiture plus économique que la précédente, avec laquelle on attend un nombre de ventes beaucoup plus élevé. Et le fait est que les hybrides commencent à être l’une des options les plus populaires auprès des utilisateurs. Le secteur automobile a considérablement évolué ces derniers temps. 

Ajoutons maintenant le « phénomène hybride » au « Le phénomène Captur« , une voiture qui a été lancée en avril 2013, sur un segment où il n’y avait qu’un seul concurrent. Aujourd’hui, huit ans plus tard, elle a 20 concurrents directs, mais elle reste le modèle le plus vendu.  Avec un tel accueil de la part des clients, l’arrivée de versions électrifiées était parfaitement logique. Pas pour rien, Captur devient la première voiture Renault à avoir une version hybride et une version hybride rechargeable..

Le site Technologie E-Tech la technologie de l’hybride est pratiquement identique à celle de la version plug-in, mais avec une puissance légèrement inférieure et une batterie plus petite (1,2 kWh) qui ne peut pas être rechargé en le branchant sur le secteur. Comme son grand frère, la voiture est équipée d’un moteur à essence de 1,6 litre, 94 ch. A Moteur électrique principal de 49 hp Moteur électrique secondaire de 20 hp et un boîte de vitesses automatique intelligente. La puissance combinée du système est 143 HP.

Deux conclusions claires peuvent être tirées de ce « test ». La première est que la conduite écologique, la consommation de carburant peut être ridicule. L’autre est que ce genre de conduite est absolument contre nature. Mais il est également vrai que, sur les trajets en ville, la différence de temps et de vitesse entre la vitesse normale et la vitesse écologique n’est pas si importante.

La vérité est que les performances du système E-Tech sont vraiment bonnes. La voiture recharge la batterie même sur le plat dès que vous relâchez l’accélérateur. Si, en plus, nous apprenons à basculer entre les positions D et B du levier de vitesses la capacité de recharge est considérablement augmentée. Sur le court trajet de retour, il ne se passe rien nous avons pu tester la consommation dans des conditions plus réalistes et a obtenu un chiffre plutôt bon de 5,1 l/100 km, avec une moitié sur autoroute à un rythme soutenu et une moitié en ville.

Basé sur la même plateforme que le Nissan Juke, il faut noter que le Captur présenté dispose de la finition RS Line, le haut d’une gamme comprenant trois versions, dont vous trouverez les prix dans le tableau ci-joint.

Prix de la gamme Renault Captur E-Tech Hybrid

Captur Intens E-TECH Hybrid24 849 euros
Captur Zen E-TECH Hybrid26 868 euros
Captur R.S. Line E-TECH Hybride28 863 euros

Essai du Suzuki Vitara 1.5 Strong Hybrid

Coïncidant avec la participation à un événement équestre sponsorisé par la marque japonaise, nous avons eu l'occasion de conduire à nouveau toute sa gamme d'hybrides Suzuki, à laquelle s'est ajoutée, à cette occasion, un nouveau membre : la Suzuki Vitara 1.5...

Essai : Hyundai Staria 4×4

L'espace est le mot qui définit le mieux la Hyundai Staria le nouveau MPV de la marque coréenne, qui est maintenant en vente. Un véhicule avec une énorme capacité intérieure et qui, en plus, a une version 4×4 ce qui augmente considérablement sa...

Mitsubishi Eclipse Cross : voyage bien, mais charge peu

Le Mitsubishi Eclipse Cross 2.4 PHEV Instyle SDA S-AWC est l’un des moins chers des SUV 4×4 rechargeables, mais il dispose d’un intérieur médiocre et de quelques lacunes en matière d’équipement : seuls le freinage automatique et l’alerte de franchissement de ligne sont de série, tandis que la surveillance des angles morts et le régulateur de vitesse adaptatif sont réservés à la finition Diamond, la plus riche. […]

Article publié le : 06/29/2022
Retour sur la catégorie : Essais