Essai de la nouvelle Suzuki S-Cross

suzuki s cross

Avoir des frères et sœurs à succès a ses bons et ses mauvais côtés. La bonne chose : grâce à lui, votre famille est connue. Le mauvais : leurs succès peuvent éclipser vos vertus. C’est un peu comme ce qui se passe avec Suzuki S-Cross une voiture sensationnelle, qui a dû coexister dans sa famille avec un frère aussi primé que le Vitara, ce qui la laisse au second plan dans la famille Suzuki, où elle ne se distingue pas autant qu’elle le mériterait. Et maintenant encore plus avec le arrivée de la nouvelle version attrayante.

Il y a quelques jours, elle a été présentée au niveau international et nous avons déjà eu l’occasion de nous mettre au volant du nouveau Suzuki S-Cross. Une voiture qui atteint sa troisième génération en s’améliorant sur plusieurs aspects, mais en restant fidèle à ses principes, tels que SUV avec une excellente tenue de route.

Le site nouveau S-Cross Le nouveau S-Cross conserve sa plateforme, mais est esthétiquement très différent. L’avant est très différent, avec sa grande calandre centrale hexagonale, et les côtés présentent des passages de roues plus carrés, tandis qu’à l’arrière, la voiture se distingue par une ceinture de caisse plus haute. Pour terminer avec la carrosserie, il faut noter que sera disponible en huit couleurs dont un, gris titan foncé, est neuf.

Une fois à l’intérieur, la rénovation est également assez profonde. Ce qui ressort, c’est le nouvel écran de 9 pouces qui est monté dans la version la mieux équipée, qui est de 7″ dans les deux autres versions. Écran permettant de faire fonctionner le système d’infodivertissement de la voiture, pouvant être connecté à l’ordinateur de bord. Apple Car Play ou Andriod Auto sans fil dans le premier cas. D’autre part, le panneau d’instruments également numérique, est composé de 4,2 pouces.

A voir :   Essai : Jeep Wrangler

Comme un bon SUV, il dispose d’un coffre de bonne taille, 430 litres qui peut être légèrement augmentée grâce aux deux positions des sièges arrière. Des sièges qui, d’ailleurs, sont divisibles. L’habitacle dispose de nombreux compartiments de rangement.

Il n’y a qu’une seule, à savoir un moteur à essence. Moteur à essence 1.4 Boosterjet à injection directe avec hybride léger 48 v. Le moteur à combustion offre une performance de 129 HP tandis que le système micro-hybride comprend 13.6 HP pour assister le moteur à combustion pendant l’accélération, la récupération pendant la décélération et le freinage.

Cette mécanique peut être associée à boîtes de vitesses manuelles ou automatiques dans les deux cas de six vitesses. L’entraînement peut être une traction arrière ou 4×4 dans ce cas, avec le célèbre AllGrip de la marque japonaise, qui dispose de quatre modes d’utilisation : Auto, Sport, Snow et Lock.

En ce qui concerne les niveaux de finition, les désignations changent, qui seront désormais. S1, S2 et S3. Il est à noter que la traction 4×4 n’est pas disponible sur la finition S1, et que si vous souhaitez une boîte de vitesses automatique, elle n’est possible que sur la S3, une finition qui se distingue par la qualité de ses produits. Le toit ouvrant panoramique, ou le Écran de 9″ avec navigateur et caméra à 360 degrés. Tous les prix sont indiqués à la fin de l’article.

Prix du nouveau Suzuki S-Cross

S-Cross 1.4T Mild Hybrid S1 24 945 euros
S-Cross 1.4T Mild Hybrid S2 26 145 euros
S-Cross 1.4T Mild Hybrid 4×4 S2 28 022 euros
S-Cross 1.4T Mild Hybrid S3 29 545 euros
S-Cross 1.4T Mild Hybrid Aut. S3 31 005 euros
S-Cross 1.4T Mild Hybrid 4×4 S3 31 295 euros
S-Cross 1.4T Mild Hybrid 4×4 Aut. S3 32 800 euros