Essai du Kia Stonic, confort et praticité à l’état pur

kia stonic

Vif et jeune, le Kia Stonic est un petit crossover dérivé de la Rio à hayon. Nous l’avons testé avec le nouveau moteur hybride doux 48V de 100 ch et la finition Style.

Un crossover avec un grand  » C « , esthétiquement réussi, et avec la nouveauté tant attendue et réelle du restylage 2020. À savoir, le groupe motopropulseur 1.0 T-GDi 100 ch MHEV 48 V . Le nouveau Kia Stonic nous a tenu compagnie pendant plus de 1000 km, nous donnant une conviction claire de praticité, mais surtout d’une voiture aux « bonnes mesures » pour une utilisation polyvalente, et avec un rapport puissance/consommation décidément optimal.

Avec son profil élancé et ses nervures qui donnent un effet tridimensionnel au capot, ainsi que la désormais célèbre calandre en forme de tigre, le nouveau Kia Stonic donne une idée de compacité mais avec des lignes très bien pensées. Esthétiquement, rien n’a réellement changé par rapport au modèle sorti en 2017.

Mais dès la finition Style équipée de la boîte manuelle à six vitesses iMT et de l’embrayage électronique (version que nous avons testée), les capteurs de stationnement avant, le radar de freinage d’urgence et le contrôle électronique de maintien dans la voie sont de série. Nous vous en parlons.

Ce que nous aimons du nouveau Kia Stonic

Beaucoup de solidité et de maniabilité, un bon rayon de braquage, un habitacle spacieux (empattement de 258 cm), un coffre aux dimensions intéressantes(352 litres – 1155 avec les sièges rabattus) et de nombreuses aides à la conduite. Ce sont les principales qualités du nouveau Kia Stonic, mais pas seulement. Ce 3-cylindres mild-hybrid de 100 ch avec 48 V brille également. Bien insonorisé, avec un bon rythme de marche et une consommation de carburant en ligne avec les moteurs mild-hybrid.

L’habitacle est confortable, douillet et l’instrumentation est simple (odomètre analogique), sans fioritures, parfois minimale, mais avec tout à la bonne place. Il y a un espace discret pour les objets du quotidien, le volant avec commandes intégrées est agréable, et les sièges sont également joliment profilés. Il y a un système d’infodivertissement avec un écran tactile 7″ facile à utiliser et une impression générale d’un intérieur agréable avec une attention méticuleuse aux détails.

Comment le nouveau Kia Stonic se comporte sur la route

Le Stonic se comporte comme un vrai crossover sur la route. Cela signifie une grande visibilité, une position de conduite très confortable et un comportement dynamique et sans compromis. Ceci grâce au moteur turbo 1.0 mild-hybrid à trois cylindres qui s’adapte parfaitement au style de conduite en ville mais aussi à la conduite extra-urbaine. Il existe également un mode » Sport » qui met le couple en avant, même si la sensation n’est pas aussi nette.

A voir :   Quelle Audi Q5 d'occasion choisir

La boîte de vitesses à six rapports est impeccable, même si le passage des vitesses est un peu brutal. Souvent typique des trois cylindres. L’embrayage s’embraye aussi très fort, et avec le start/stop enclenché, nous avons parfois senti la voiture s’éteindre en rétrogradant avant même de s’arrêter. Un peu ennuyeux. Mais il est évident que l’embrayage électronique est très sensible.

100 ch sont-ils suffisants ? Disons que oui. Bien que pour un usage touristique, les 120 ch peuvent peut-être apporter quelque chose de plus. Nous parlons toujours d’une voiture qui atteint 185 km/h. Et le moteur « chante » comme un rêve. Joli et corsé.

La conduite est généralement très bonne et même sur les bosses et les creux de la route, l’amortissement est bon. Doux au bon moment. Après tout, il est vrai que le Stonic est basé sur la Rio, mais il est construit avec des matériaux et des aciers d’une résistance supérieure à celle de la bicorps avec laquelle il partage la plateforme.

Combien consomme la nouvelle Stonic ?

En ce qui concerne la consommation de carburant, la société annonce 5,2 litres aux 100 km. Et notre moyenne, enregistrée par l’ordinateur de bord et mesurée également par un calcul des kilomètres parcourus sur la base des litres de carburant consommés, était de 5,4 litres aux 100 km. Cela signifie que l’on peut faire près de 20 km avec un litre d’essence. Cette hybride 1.0 est définitivement bonne pour le porte-monnaie. Et satisfaisant en termes de dynamique de conduite.

En ce qui concerne les prix, ce modèle, c’est-à-dire le 1.0 MHEV de 100 ch avec transmission manuelle dans la finition Style, coûte 21 000 euros au prix catalogue.