Essai du Suzuki Jimny Pro

Suzuki Jimny

Nous avons mis le nouveau Suzuki Jimny Pro, la variante N1 du tout-terrain japonais, à l’épreuve dans son habitat naturel : le tout-terrain

Sa sortie de scène au début de l’année 2020 a laissé un grand vide dans le cœur de nombreux passionnés, qui se sont retrouvés orphelins de l’un des très rares exemples restants de la véritable conduite tout-terrain, la plus dure et la plus pure, dans un monde désormais dominé par les SUV. Nous parlons bien sûr de la dernière génération de la Suzuki Jimny, qui a disparu des listes de prix l’année dernière en raison de réglementations anti-pollution de plus en plus strictes. Aujourd’hui, cependant, le petit tout-terrain made in Japan est de retour, mais sous une toute nouvelle forme.

Il s’appelle le Suzuki Jimny Pro et est la variante camion du 4×4 de Hamamatsu. Au premier coup d’œil, elle peut sembler identique à la variante passager et en fait, les différences, surtout à l’extérieur, sont minimes. Ce qui change, ce sont les petits détails, comme les blocs optiques qui, sur la Pro, ne sont plus à LED mais à halogène, ainsi que les jantes qui sont désormais en tôle et non plus en alliage. Pour le reste, le Jimny confirme ses dimensions habituelles. La longueur est de 3,64 mètres, roue de secours comprise, tandis que la largeur et la hauteur sont respectivement de 1,72 et 1,64 mètres, avec un empattement de 2,25 mètres.

Deux sièges

Les différences à l’intérieur de l’habitacle sont plus marquées. La banquette arrière a disparu, laissant place à un grand compartiment de chargement parfaitement plat d’une capacité de 863 litres. Sa forme régulière le rend très utilisable et il est séparé du reste de l’habitacle par un filet métallique. De petits changements se retrouvent également sur le tableau de bord : la climatisation automatique cède la place à un système manuel plus simple et même l’infotainment disparaît, remplacé par une radio plus traditionnelle. La position de conduite reste confortable et largement réglable et la vue est très bonne à 360 degrés.

Assez puissant

Là où le Suzuki Jimny, même dans cette nouvelle variante Pro, ne change pas, c’est dans la mécanique. Sous le capot se confirme en effet la présence d’un moteur quatre cylindres à aspiration stricte d’une cylindrée de 1,5 litre, capable de développer 102 ch à 6 000 tr/min, pour un couple de 130 Nm disponible dès 4 000 tr/min. Cette unité est couplée de série à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, elle-même équipée de vitesses rampantes. Des chiffres suffisants pour pousser le petit tout-terrain japonais jusqu’à une vitesse de pointe de 145 km/h.

A voir :   Essai du Fiat Panda 4x4

Dur et pur

Mais venons-en à la véritable pièce maîtresse du nouveau Jimny Pro, à savoir ses capacités tout-terrain. Ce sont elles qui permettent au modèle aux yeux d’amande de se démarquer sur un marché où il ne reste que très peu de vrais tout-terrains. Et de loin, dans sa catégorie, le Jimny représente le seul choix disponible aujourd’hui pour ceux qui recherchent un modèle réellement capable de se déplacer sur n’importe quel terrain. Pour ce faire, le Jimny peut compter sur une garde au sol de 21 centimètres, qui va de pair avec un angle d’attaque de 37 degrés, une bosse de 28 degrés et un angle de sortie de 49 degrés.

Grâce à ces chiffres, le tout-terrain est capable de surmonter les bosses les plus rudes, tout en s’appuyant sur l’excellente traction fournie par la transmission intégrale avec des rapports de réduction à engagement manuel. Au volant de la Jymny Pro, en effet, on se sent vraiment dans une voiture presque d’une autre époque, dans laquelle tout est encore analogique, conçue pour se déplacer sur n’importe quel terrain. Bien sûr, le petit 1.5 n’est pas un monstre de puissance, mais il fait quand même son travail, grâce aussi au poids très faible de la voiture, qui arrête l’aiguille de la balance à seulement 1,165 kg. En revanche, une fois sur la route, il faut compter avec un roulis très prononcé et un bruit perceptible dû principalement aux rapports courts. Mais là encore, ça n’a pas beaucoup d’importance. L’habitat naturel du Jimny reste le tout-terrain et là, il a peu de rivaux.

Le Suzuki Jimny Pro en quelques mots

Moteur1,5 litre
Puissance102ch à 6 000 tr/min
Couple130 Nm à partir de 4 000 tr/min
Poids1,165 kg
Traction4 roues motrices à rapports réduits
Prix d’occasionA partir de 23 000 €